Les Infoceutiques de NES

Dès que les chemins d’énergie du corps ont été dégagés et que le flux d’énergie a été restauré par le miHealth,           l'utilisation des infoceutiques va permettre de transmettre l’information précise dont le corps a besoin pour retrouver ses fonctions et sa santé optimale.

Les infoceutiques contiennent de l’eau filtrée et des micro-minéraux dérivés de plantes.                                                 

Ces micro-minéraux sont des substances encodées de la bio-information corrective

afin de localiser avec précision et de corriger les distorsions du champ corporel. L’information encodée est immédiatement absorbée. 

L’infoceutique va liberer les blocages ou les distorsions liés à des toxines physiques, émotionnelles, environnementales et chimiques.

La suppression de ces blocages et distorsions contribue à la restauration de l’équilibre du corps et améliore ses qualités d'auto-guérison. 

Améliorer l’efficacité d’autres thérapies

Il arrive que notre corps ne réponde pas à la thérapie ou lentement et cause des frustrations.

Cette resistance peut etre provoquée par une mauvaise absorption ou une information distordue.

Cela veut dire que nous devons d’abord restaurer la capacité de notre corps à absorber et à utiliser le médicament nutritionnel, énergétique ou allopathique pour que le corps puisse répondre de façon optimale aux thérapies de guérison traditionnelles ou alternatives.

Un élément important  

Les infoceutiques sont sûrs, efficaces et d’usage simple. Grace a leur nature informationnelle plutôt que biochimique, le corps va se servir uniquement de ce qui lui est nécessaire pour restaurer ses performances optimales et pour s'auto-guérir.

Recherche de l’efficacité des infoceutiques NES

Récemment, la Societe Nes Health a mené avec le professeur Anna van Wersch de l’université de Teesside, une étude sur les effets des infoceutiques NES auprès de personnes souffrants d'un syndrome d’intestins irritables, de fatigue chronique et de fibromyalgie.

Tous les participants ont éprouvé une amélioration des symptômes et tous, sauf un seul, ont continué le protocole après l’étude. Vous trouverez les détails et le rapport de recherche ici.